[ Extrait ] – Être autonome grâce à la permaculture

 

« L’intérêt surtout c’est de faire du jardinage naturel, c’est à dire on ne travaille pas le sol, on mélange les plantes, on ne fait pas forcément de rotation, parce que tout est mélangé en permanence, on va trouver des tomates au milieu des calendulas, du choux, on va trouver des carottes, avec au milieu des betteraves, et du radis. Tout est mélangé de manière à ce que le sol ne soit pas épuisé toujours de la même façon et que les prédateurs ou les parasites ne soient pas attirés toujours au même endroit. Donc ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier et garder tout ça un peu mélangé.

Donc on est on autonome en eau, en électricité et puis en légume si on était seulement la famille.

Le calcul est vite fait, nous avec ma femme et mes deux enfants, on vit avec 700 euros par mois en payant un crédit de 200 euros tous les mois. Et on vit très bien. Tout est dimensionné pour nos besoins. Et donc nous cette forme de sobriété là, elle nous va bien, et on vit dans un confort que moi je considère comme inestimable et quasiment inégalable. De ce coté là je me plains pas. »

Pascal Depienne – http://terre-paille.fr/

P.S. Sur le thème de l’autonomie nous vous invitons à découvrir et à soutenir le film documentaire Autonomies en financement participatif sur Ulule. Il ne reste plus que 34 heures pour participer à la collecte : https://fr.ulule.com/autonomies/news/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *